Une stratégie pour une consommation de chaleur plus durable en Wallonie

La Wallonie vient de se doter d'une nouvelle stratégie de réseaux de chaleur et de froid alimentés par des cogénérations, des énergies fatales (chaleur de récupération) ou des sources d'énergie renouvelables. Un cadre indispensable pour rendre durable la chaleur consommée sur le territoire wallon et tendre vers les objectifs énergétiques fixés pour 2050.

La stratégie « chaleur » est un premier pas pour objectiver les options définies afin d'arriver à une Wallonie 100% décarbonée en 2050. Pas moins de 28 mesures y sont identifiées pour répondre à un double objectif:

favoriser le recours aux énergies neutres en carbone;
maximiser la valorisation de la chaleur présente en Wallonie.
Il s'agit avant tout de lever les barrières qui empêchent actuellement la pleine valorisation du potentiel wallon en matière de chaleur durable.

Retroactes

Une analyse économique et financière a été réalisée afin d'identifier les technologies les plus appropriées en fonction des profils de consommation.  Ces comparatifs permettent d'évaluer la pertinence de chaque scénario, tant d'un point de vue économique qu'en termes de diminution des émissions de CO2. Il est tout d'abord intéressant de noter que toutes les solutions alternatives intégrant un réseau de chaleur présentent des coûts nets actualisés plus performants qu'une solution décentralisée et fossile. Il est cependant nécessaire d'adopter une vision à long terme pour observer cet avantage. Ensuite, lorsque de la chaleur fatale est présente dans une zone, sa valorisation est une solution compétitive avec le plus grand impact positif sur le bilan carbone. Il en va de même pour la géothermie.

Ce sont ces scénari qui ont permis d'identifier les 28 mesures.

Le contenu du rapport

La PDF stratégie "chaleur " (PDF) est plus qu'un une simple mise à jour (exigée tous les 5 ans par l'Europe). Le document représente un cadre indispensable à la mise en place d'une véritable politique pour rendre durable la chaleur consommée par la Wallonie.

Le rapport dresse tout d'abord un bilan de la consommation d'énergie thermique en Wallonie et identifie le potentiel de chaleur renouvelable et fatale (chaleur de récupération) présent sur le territoire. Ainsi, en 2016, la production de chaleur renouvelable s'élèvait à 8.907 GWh, répondant ainsi à plus de 13,5% des besoins globaux de chaleur de la Wallonie. À l'horizon 2050, la consommation d'énergie thermique dans le secteur résidentiel devrait diminuer presque de moitié. Dans les secteurs tertiaire et industriel toutefois, on s'attend à une consommation à peu près équivalente, ce qui signifie qu'un changement dans la source d'approvisionnement sera indispensable pour augmenter la part d'énergie renouvelable en chaleur.

Le document est constitué de 11 chapitres:

  1. Demande et offre en chaleur
  2. Demande et offre en froid
  3. Aprovisionnement actuel en matière de chaleur et de froid
  4. Identification des sources de chaleur fatale
  5. Energies renouvelables
  6. Evolution de la demande de chaleur et de froid
  7. Cartographie
  8. Description générale de lap olitique et des mesures actuellement en cours sur le chaud et le froid en Wallonie
  9. Identification des technologies disponibles pour fournir l'énergie bas carbone sur le territoire
  10. Construction de scénario et analyse financière, économique et de sensibilité
  11. Proposition de mesures pour la Wallonie

Il est accompagné d'une PDF note de synthèse (PDF) et de 14 cartes, téléchargeables ci-dessous. 

Tous les documents sont disponibles sur le site web ci-dessous.