Accueil>Actualités>Le rôle des vecteurs énergétiques gazeux dans une Belgique climatiquement neutre

Le rôle des vecteurs énergétiques gazeux dans une Belgique climatiquement neutre RSS Feed

Future-of-gas-studie-image-cover

La récente étude du SPF Economie, dédié au 'rôle des vecteurs énergétiques gazeux dans une Belgique climatiquement neutre', montre que la Belgique a tous les atouts pour devenir la plaque tournante de l'hydrogène en Europe. Nous disposons déjà en Belgique d'une grande expertise dans le domaine de l'hydrogène. Outre notre large réseau privé d'hydrogène bien équipé, nous sommes également à la pointe des technologies - et des applications - de l'hydrogène. Nous disposons de la technologie nécessaire pour le produire nous-mêmes, mais nous devrons en même temps faire appel à des partenaires à l'étranger.

 

Future-of-gas-studie-image-cover

 

Pour participer et contribuer à l'ambition européenne de réduire les émissions de gaz à effet de serre de l'UE de 55 % d'ici à 2030 et de devenir le premier continent à neutralité climatique d'ici 2050, notre système énergétique doit passer des combustibles fossiles aux énergies propres. Une grande partie de la transition énergétique sera axée sur l'électrification. Les énergies renouvelables constituent la solution la plus efficace et la plus facile à mettre en oeuvre pour inverser la tendance à l'augmentation des émissions de CO2.

Cependant, l'électrification seule ne suffit pas. Notre futur mix énergétique sera une combinaison d'électrons et de molécules. Nous avons besoin de plus de solutions pour les secteurs émettant de grandes quantités de CO2, tels que le secteur de la chimie, l'acier, le ciment, les transports lourds et la navigation. Sans solution, notre objectif de zéro émission nette de carbone restera hors de portée. Si nous voulons une industrie propre, l'hydrogène renouvelable jouera un rôle important.

Cette étude montre que la Belgique a tous les atouts pour devenir la plaque tournante de l'hydrogène en Europe. Nous disposons déjà en Belgique d'une grande expertise dans le domaine de l'hydrogène. Outre notre large réseau privé d'hydrogène bien équipé, nous sommes également à la pointe des technologies - et des applications - de l'hydrogène. Nous disposons de la technologie nécessaire pour le produire nous-mêmes, mais nous devrons en même temps faire appel à des partenaires à l'étranger. Nous devons coopérer avec les régions et pays d'Europe et des environs où le soleil, le vent et l'eau sont présents en telle abondance qu'il est possible de produire de l'hydrogène neutre sur le plan climatique à moindre coût. Nous devons donc importer le soleil - "shipping the sunshine", comme on dit.

 

Éditeur SPF Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie

Date de publication 2 juin 2021

 

Hydrogène