CAP Construction remporte le projet 'Objectif Reno Copro'

Nous sommes fiers de vous annoncer le lancement tout récent du projet pilote ‘Objectif Reno Copro’ que nous avons soumissionné en partenariat avec Objectif Zéro, BE-Energie, Calix et Bureau Nélis dans le cadre de l’appel à projets RENOBATEX.ID-2023. Pour rappel, cet appel à projets avait été lancé par le gouvernement Wallon pour soutenir les idées innovantes destinées à lever les freins à la rénovation ou pour contribuer à la sobriété énergétique 

Ce projet nous permet de répondre à l’un de nos 5 grands objectifs stratégiques, à savoir l’accélération et la massification de la rénovation du bâti wallon.

 CAP Construction: une réelle expertise en gestion de projets 

C’est l’occasion de revenir plus en profondeur sur le travail des chargés de projets de notre équipe opérationnelle, et par la même occasion, de vous présenter les tenants et aboutissants de ce projet passionnant. 

Un travail de longue haleine 

Pauline Bruge, Chargée de Projets au sein du cluster: «On ne lance bien évidemment pas un projet du jour en lendemain car cela demande une longue réflexion en amont. Dans ce cas précis, les démarches ont réellement débuté en 2022 avec la création, à la demande de nos membres, d’un groupe de travail dédié à la rénovation des copropriétés ».   

Les travaux de réflexion menés par ce groupe de travail ont permis d’identifier une série de freins «classiques» liés à la rénovation 

  • Dispersion et multiplication des informations  
  • Accessibilité restreinte aux informations utiles 
  • Manque de préparation en termes de planification à long terme 
  • Méfiance dans le choix des travaux et des entreprises.  

Mais également des freins spécifiques aux copropriétés: 

  • Multiplicité des acteurs nécessaires à la prise de décision d’entame de travaux : intérêts divergents, profils variés, occupants locataires, rôle des syndics et des banques… 
  • Complexité du processus de décision  
  • Législation stricte encadrant la prise de décision   
  • PEB  

Ce groupe de travail s’est ensuite penché sur les pistes de réponses les démarches à favoriser pour lever ces freins: 

  • Il s’agit de rassurer les copropriétaires quant à l’offre disponible et de les sensibiliser aux obligations à venir, aux solutions et aux aides existantes pour pallier le manque d’information et de connaissances. Les informations qui existent sont dispersées et doivent parfois être adaptées au public des copropriétaires, lesquels sont davantage sensibles et réceptifs à un message globalisé et différencié. 
  • Besoin d’informer et d’encourager la préparation en sensibilisant les copropriétaires aux avantages de la rénovation énergétique, en les aidant à anticiper les futures réglementations et obligations, et en mettant en place un outil en ligne pour centraliser les informations et les ressources nécessaires 
  • Les candidats rénovateurs n’ayant aucune ou peu de connaissance technique ont du mal à comprendre les processus globaux de rénovation (ordre des travaux à exécuter) et à choisir des entreprises de construction auxquelles ils peuvent faire confiance et ce dès la réception de devis. 
  • Il est nécessaire de restaurer la confiance dans les processus administratifs, voire de les simplifier et d’améliorer les relations avec les syndics, etc. 
  • Il peut être difficile de mobiliser et de convaincre tous les copropriétaires de voter en faveur des travaux de rénovation énergétique alors que les décisions concernant les travaux assurés par la copropriété nécessitent l'adhésion d'une majorité lors du vote.  
  • La rénovation doit être globale et ne doit pas se centrer uniquement sur l’aspect énergétique. Les copropriétaires sont souvent plus sensibles et préoccupés par d’autres aspects : balcons, étanchéité, évacuations des eaux de pluie, sécurité (contrôle des accès et sécurité incendie), stabilité du bâtiment, ascenseurs, amélioration de leur cadre de vie, inconfort pendant les travaux, etc. 

Le choix des partenaires 

Pauline Bruge: « L’appel à projets RENOBATEX.ID-2023 lancé par le gouvernement wallon faisait écho au travail de réflexion mené par nos membres, ainsi qu’aux conclusions de l’un de nos partenaires : Objectif Zéro. Nous avons donc décidé de soumissionner ensemble le projet ‘Objectif Reno Copro’ afin d’unir d’une part, l’expérience de gestion de projets et la force du réseau de membres du secteur de la construction de CAP Construction, et d’autre part, les connaissances techniques, la maîtrise des outils réglementaires en matière de performance énergétique et l’expérience en matière de vulgarisation et de sensibilisation de ces matières pour tout public d’Objectif Zéro». 

CAP Construction et Objectif Zéro ont également décidé de s’adjoindre les compétences techniques et l’expertise en matière d’audit de copropriétés du bureau d’études BE-Energie. Les syndics Calix et Bureau Nélis apporteront quant à eux des copropriétés-tests faisant partie de leur parc en gestion ainsi que leur expertise de syndic dans la gestion des prises de décisions en assemblée générale.  

Objectif du projet ‘Objectif Reno Copro’ 

Ce projet vise à développer et à expérimenter un service d’accompagnement intégré qui soit spécifiquement destiné aux copropriétés. Ce service intégré aura pour mission de guider les copropriétaires et leurs organes de décisions dans les différentes démarches (administratives, financières, techniques), à chaque étape du projet, tout en s’inscrivant dans une vision globale du projet de rénovation. 

Sa particularité réside dans la volonté d’accompagner les personnes concernées dans le processus de rénovation de A à Z : de la sensibilisation des copropriétaires à la nécessité de rénover leur immeuble en passant par l’audit et le processus de décision, en s’appuyant sur un ensemble d’outils à développer (outils de sensibilisation, audit global, processus de décision). Le tout sera testé sur une dizaine de copropriétés-tests (copropriétaires et syndics). 

Un projet en plusieurs étapes 

Le projet «Objectif Reno Copro» a débuté en janvier 2024 et se poursuivra jusqu’au 15 novembre 2025 (22,5 mois), avec une éventuelle prolongation jusque mi-2026. 

La première étape du processus à mettre en place sera de sensibiliser les copropriétaires aux multiples avantages de la rénovation, de les rassurer quant aux dispositifs d’accompagnement existants et aux aides financières existantes (primes, emprunts, etc.). Enfin, il s’agira de les informer des obligations existantes et à venir. L’objectif étant que la majorité des copropriétaires adhère à l’idée de rénover et s’implique dans le projet. 

En parallèle, les partenaires ont débuté un inventaire des outils existants et/ou à développer et à mettre au service des copropriétés et des syndics pour accompagner au mieux les nombreuses étapes qu’implique une rénovation, depuis l’information éclairée jusqu’à la réception des travaux. L’un de ces outils sera un audit technique global spécifique aux copropriétés.  

Cette première phase permettra de définir clairement ce que le service d’accompagnement intégré propose et comment il s’articule par rapport au service d’assistance à maîtrise d’ouvrage spécifique à la rénovation de copropriétés.