Accueil>Membres>ZOOM sur membres>Zoom sur Dapesco et son bâtiment à énergie positive

Zoom sur Dapesco et son bâtiment à énergie positive

dapesco zoom

Dapesco est un bureau d'études spécialisé dans la gestion de l'énergie, créé en 2002 et basé à Louvain-La-Neuve. Société unipersonnelle au départ, Dapesco occupe aujourd'hui une quinzaine de personnes et réalise un chiffre d'affaires de près d'un million et demi d'euros.

Les clients de Dapesco se retrouvent dans le secteur privé (Delhaize, Carrefour, Dexia ou le Groupe Accor) et le secteur public (le SPW, le Bureau Economique de la Province de Namur, nombreuses communes et CPAS).

Depuis 2006, Dapesco développe également ses activités internationales et déploie actuellement un système de suivi des consommations d'énergie pour le groupe IKEA au niveau mondial.

Les activités de Dapesco reposent principalement sur deux piliers:
- Les conseils, tant financiers que techniques, liés à la gestion de l'énergie. A ce titre, Dapesco aide ses clients à mieux négocier leurs contrats d'achat, réalise des audits techniques et propose des solutions pour réduire tant les consommations que les émissions de CO2.
- Le développement de logiciels dont la mission principale est de permettre une gestion performante des consommations d'énergie, essentiellement pour les clients multi-sites.

Les solutions de Dapesco sont utilisées à ce jour dans une quarantaine de pays et assurent le suivi de plus de 7000 sites. L'entreprise a résisté à la crise et s'apprête à développer ses activités au travers de filiales et de partenariats dans plusieurs pays européens ainsi qu'aux Etats-Unis. ( lien vers site )


Le logiciel EMIS

(document de présentation à télécharger en fin de page):

logiciel Emis DAPESCO a développé un logiciel qui se compose en 2 parties:
- un outil de gestion
- plateforme internet de diffusion et de suivi de l'information

Dans le logiciel, différents paramètres sont intégrés:
- Structure d'un patrimoine immobilier:
   o Type d'activité du bâtiment ( école, bureau, route, etc.)
   o Caractéristiques techniques du bâtiment ( taille, surface, nombre de personnes, année de construction, PEB,etc.)
   o Caractéristiques géographiques
   o Caractéristiques d'appartenance à un réseau ( bâtiment communal, provincial, communal, région, communauté,..)

- Volume de consommation de chaque site : total facture en euro + total en KWH : en élec, gaz, eau, mazout, etc.
- Données météo
- Volume émission CO2 par type d'énergie
- Consommations réelles en j+1 ou production réelle en J+1 par un système AMR (Automatic Reading System)

Au départ des ces données, il est possible de suivre:
- Évolution annuelle de
   o chaque site individuellement et de noter son amélioration
   o un groupe de sites
   o la totalité des sites
   o la totalité des sites par  type ( le total des bureaux, le total des routes, etc.)

   ... et tout ceci en quelques clics!
   

- Comparaison de bâtiments entre eux pour identifier les moins performants

- Vérification des résultats des investissements consentis .

En annexe, une présentation générale du logiciel EMIS


Leur bâtiment à énergie positive!

Avec l'aide du bureau d'architecture ARCHIWIND et de l'entreprise STABILAME, le bureau d'engineering DAPESCO vient de concrétiser un projet ambitieux et visionnaire.
Le défi que vient de relever cette équipe est de réaliser un immeuble qui lui permettra, à chaque bilan énergétique annuel, d'avoir produit plus d'énergie sur base renouvelable que ses activités n'en auront nécessité.

Pour y arriver, DAPESCO a choisi de réduire ses besoins au maximum en optimisant ses choix architecturaux :
le bâtiment est entièrement en bois tant pour son pouvoir isolant que pour sa performance en matière de stockage et d'émission CO2 : 75 tonnes non émises.

La toiture est incurvée afin d'optimiser la réceptivité solaire et est prolongée par des auvents protégeant du rayonnement solaire direct en plein été. Cette toiture débordante fait office de pare-soleil, de manière à profiter des apports en hiver tout en laissant la façade à l'ombre en été. En effet, le soleil estival étant plus haut dans le ciel, l'ombre projetée du toit permet de garder le bâtiment nettement plus frais qu'une façade traditionnelle.

Enfin, l'isolation renforcée du toit et de la dalle de sol permettent de garder le bâtiment à température en limitant très fort les déperditions.

batiment dapesco

A ces techniques de construction sont ajoutées des techniques d'exploitation efficaces :

* La ventilation se fait en trois étapes :

  1. L'air frais extérieur passe par un puits canadien c-à-d un tuyau enterré à près de 2 mètres de profondeur et qui parcourt 40 mètres sous terre avant de revenir dans le bâtiment. Cet air est donc réchauffé en hiver (le sol étant plus chaud que l'air ambiant) et refroidi en été (principe inverse) avant d'être injecté dans la ventilation.
  2. La ventilation dispose d'un échangeur de chaleur. Celui-ci sert à récupérer les calories présentes dans l'air vicié et réchauffe l'air qui vient du puits canadien avant de l'injecter (propre mais réchauffé) dans le bâtiment.
  3. Enfin, la chaleur dissipée par les serveurs informatiques est diffusée dans le bâtiment

* L'éclairage des différents locaux est réalisé à l'aide de tubes néons basse énergie connectés

  • à des détecteurs de présences
  • à des capteurs de luminosité, permettant de réduire l'intensité de l'éclairage lorsque les apports naturels sont suffisants (dimming)

* L'eau de pluie sert à alimenter les sanitaires

* De plus des sources de production d'énergie ont été intégrées :

  • 12 m2 de panneaux solaires photovoltaïques sont montés sur traceur pour améliorer le rendement en suivant la course du soleil et améliorant ainsi l'efficacité des panneaux de l'ordre de 30 % ;
  • La toiture incurvée est revêtue sur une surface de 120 m2 d'une membrane d'étanchéité active en collaboration avec Derbigum qui a choisi ce projet pour équiper en avant première une toiture avec son nouveau produit DERBISOLAR Flex. Le reste de la toiture est pourvue d'une membrane blanche destinée à diminuer la température de la toiture
  • Enfin, une micro-éolienne de 5 kw devrait venir couronner ce dispositif combiné. L'entièreté du dispositif est suivi et piloté par un système de comptage et de suivi des flux énergétiques produits et consommés en temps réel afin d'identifier anomalies et déviances pour atteindre les objectifs définis.

Ce système, qui est un des fleurons mis au point par DAPESCO, a déjà été choisi par de grands groupes internationaux tels Accor, Delhaize, Dexia ou Ikea pour suivre leurs consommations.

Le surcoût de cet investissement représente 10% par rapport à une construction classique, mais cet investissement sera rapidement récupéré par le montant des économies réalisées sur les factures énergétiques.

Il est particulièrement intéressant de noter que ce projet anticipe un projet d'adaptation de la Directive Européenne concernant la Performance Energétique des Bâtiments qui vient d'être approuvé en première lecture du Parlement Européen dans le cadre d'une procédure de codécision avec le Conseil des Ministres. L'objectif ambitieux affiché par les eurodéputés est d'obliger dès 2019 à la construction de bâtiments à énergie positive. Les députés définissent les bâtiments "zéro énergie" comme ceux "dont la consommation d'énergie primaire est inférieure ou égale à leur production propre d'énergie", du fait de leur "très haut niveau d'efficacité énergétique".

A télécharger