Accueil>Actualités>Green Deal européen et numérique

Green Deal européen et numérique RSS Feed

Europe-Green-Deal-Digital-Wallonia

A quatre mois d'intervalle, la Commission européenne a publié trois stratégies sur l'écologie (le Green Deal), le numérique et l'industrie. Elles sont liées et ont pour objectifs la neutralité climatique et le leadership numérique de l'Europe. Découvrez le décryptage et la vision de l'AdN, avec la collaboration du cluster TWEED, de la partie liée au Green Deal, et du pilier dédié à l'énergie propre, abordable et sûre.

Europe-Green-Deal-Digital-Wallonia

 

Le numérique comme solution face aux défis du Green Deal

La Commission Européenne insiste sur l'importance du numérique dans l'apport de solutions face aux défis du Green Deal. Du côté la Wallonie, l'Agence du Numérique et ses partenaires, fédérations, pôles, clusters, n'ont pas attendu cette stratégie pour établir ce constat et initier des projets dans le domaine.

Recueil de visions et d'actions chez les partenaires

En Wallonie, la dynamique est bien présente. Plusieurs partenaires de Digital Wallonia ont aussi une vision par rapport à ces défis et n'ont pas attendu le Green Deal pour démarrer leurs actions. Voici un état des lieux non exhaustif par rapport aux 8 leviers du Green Deal au travers de 3 questions :

  • Comment la transition numérique peut aider à atteindre les objectifs du Green Deal à l'échelle de la Wallonie ?
  • Avez-vous un exemple wallon pour illustrer votre vision ?
  • Quel est le travers dans lequel il ne faudrait pas tomber pour éviter un effet rebond ?

GreenWin, Logistics In Wallonia, l'UWE, la CCW, Agoria, Tweed, Skywin et WalDigiFarm se sont prêtés au jeu des questions.

Pilier 1. Renforcer l'ambition climatique de l'UE pour 2030 et 2050

...

Pilier 2. Fournir de l'énergie propre, abordable et sûre

Le Green Deal renseigne que la production et la consommation d'énergie de l'ensemble des secteurs économiques représentent plus de 75 % des émissions de gaz à effet de serre de l'UE. L'Europe a pour objectif de mettre en place un secteur de l'énergie reposant largement sur les sources renouvelables, tout en abandonnant rapidement le charbon et en décarbonant le gaz.

Pour le Cluster Tweed, c'est une certitude aussi. Afin de rencontrer de manière sûre les objectifs climatiques ambitieux à l'horizon 2030 (et 2050 !), il est nécessaire d'augmenter la part d'énergie renouvelable.

Et le numérique là-dedans, en quoi contribue-t-il à l'augmentation de la part d'énergie renouvelable ?

L'intermittence de ces modes de production propres impose une meilleure efficacité dans la gestion de la distribution de l'énergie (électrique ou thermique), qui doit être consommée lorsqu'elle est disponible.

Les réseaux de demain devront s'y adapter, non seulement en se focalisant davantage sur le consommateur en lui donnant plus de liberté et de responsabilité (il devient « acteur » et régule lui-même sa consommation), mais également par la gestion des (méta)données liées à ces échanges de plus en plus locaux.

Ces nouveaux mécanismes d'échanges ont besoin de solutions digitales fiables pour les arbitrer, ce qui ne sera possible que par le déploiement de compteurs communicants.

La Wallonie avance sur le sujet puisque le Gouvernement wallon travaille actuellement sur le décret « Communauté d'Énergie » (validé en première lecture en ce début janvier 2021) permettant de définir les nouveaux mécanismes d'échanges d'énergie renouvelable. L'objectif est de permettre aux producteurs et consommateurs de s'associer afin de partager l'énergie produite localement, à un tarif avantageux. Le potentiel sous-jacents à ces nouveaux échanges renouvelables est énorme, et permettra d'activer de nouvelles capacités de production jusqu'alors insensées. Il sera alors nécessaire d'avoir un compteur communiquant pour participer à ces nouveaux échanges entre citoyens, entreprises et bâtiments tertiaires.

En parallèle, la Wallonie a établi un plan de déploiement des compteurs communicants, présentés sur la plateforme "Ma conso sous la loupe", et des primes seront bientôt disponibles pour l'installation de ces compteurs (lorsque ce n'est pas gratuit). Certains acteurs n'ont pas attendu que ce soit effectif pour lancer des phases de test, comme sur la commune de Marche-en-Famenne, où 1000 compteurs vont être déployés par ORES, avec un subside des pouvoir locaux.

L'avis du Cluster Tweed pour éviter de potentiels effets rebonds dans ce plan de déploiement de compteurs communicants et de s'assurer que ces nouveaux marchés ne privilégient pas seulement une partie de la population, comme ceux qui ont la capacité d'installer de nouveaux panneaux photovoltaïques par exemple, ou que les « manques à gagner » de certaines organisations publiques (gestionnaires de réseaux) ne soient épongées que par ceux qui n'ont pas accès à ces échanges.

Pilier 3. Mobiliser l'industrie pour une économie propre et circulaire

Pilier 4. Construction et rénovation économes en énergie et en ressources

Pilier 5. Accélérer la transition vers une mobilité durable et intelligente

Pilier 6. "De la ferme à la table", un système alimentaire juste, sain et respectueux de l'environnement

Pilier 7. Une ambition "zéro pollution" pour un environnement sans substances toxiques

Pilier 8. Préserver et rétablir les écosystèmes et la biodiversité

 

Conclusion

Comme on le voit avec ces exemples, la Wallonie n'a pas attendu que l'Europe fixe les objectifs pour avancer. Dans certains domaines, elle peut revendiquer un rôle de précurseur. Dans d'autres, elle peut s'appuyer sur une expérience et des projets bien présents et qui s'amplifient au fil des années.

La Wallonie a donc bien pris conscience des enjeux climatiques et environnementaux, notamment avec des actions dans le domaine de la pollution, de la biodiversité et des écosystèmes. L'implication va maintenant au delà de celle des acteurs liés au domaine "pur" de l'écologie. Les pôles de compétitivité, les fédérations, les clusters et bien d'autres acteurs reconnaissent l'importance d'agir rapidement et d'amplifier les initiatives pour limiter les impacts, conserver voire régénérer notre économie, ainsi que de tirer les avantages que cela peut apporter en terme de bien-être et d'emploi.

Dans tout cela, le numérique est un des moyens pour atteindre les ambitions européennes, nous ne sommes qu'aux prémices des réflexions et du chemin à parcourir pour y parvenir.

L'Agence du Numérique a bien évidement son rôle à jouer au travers de sa stratégie Digital Wallonia et s'engage dès à présent à avancer avec les acteurs wallons intéressés par ces sujets. Elle a d'ailleurs fait évoluer sa vision et raison d'être dans ce sens : "Pour un avenir collectif grâce à un numérique inclusif, responsable et durable au service de la Wallonie".

 

digitalwallonia.be