Accueil>Actualités Cluster>Essenscia a présenté ce 12 octobre son 5ème rapport sur le développement durable...

Essenscia a présenté ce 12 octobre son 5ème rapport sur le développement durable...

logo-AVA

Y aura-t-il dans les océans plus de plastiques que de poissons ? La réponse est NON, car le secteur est pleinement conscient de ses responsabilités et reconnaît la nécessité de protéger l'environnement et la santé des personnes tout en offrant des produits et services sûrs et performants. Et le secteur de la chimie, des plastiques et des sciences de la vie estime qu'il aura un rôle clé dans la sauvegarde de la planète.

C'est en tout cas l'objectif annoncé par essenscia à travers son 5ème rapport de durabilité, inscrit sous le signe de l'innovation et des Objectifs de Développement Durable (ODD). Voici comment son Administrateur délégué, Yves Verschueren, le décrit :

« L'innovation est la clé d'un avenir durable, tel est le message clé du cinquième rapport de développement durable, de la chimie et des sciences de la vie, qu'essenscia a présenté aujourd'hui en présence de la ministre du Développement durable, Marie-Christine Marghem.

Le nouveau rapport en ligne, qui compte plus de 40 indicateurs et une centaine d'exemples, illustre les progrès continus du secteur sur les trois volets du développement durable : People, Planète et Prospérité.

Le volet Products souligne quant à lui à quel point le secteur de la chimie et des sciences de la vie développe une multitude de produits et de technologies innovants qui apportent des solutions durables à de nombreux défis sociétaux. Chacune des initiatives du rapport est également reliée à un ou plusieurs objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

Quelques faits marquants. Pour la première fois, il y a plus de femmes chercheuses (51%) que d'hommes qui travaillent dans le secteur. Au total, 10 000 personnes, soit 1 employé sur 9, participe à l'innovation au quotidien, ce qui se traduit par presque 1 brevet, ou 1 invention, par jour. L'innovation du secteur permet également de réaliser d'importants progrès sur le plan environnemental. Depuis 2001, certaines émissions ont été presque divisées par deux, tandis que la production a doublé sur la même période.

Ce rapport démontre à nouveau que la durabilité réside dans l'ADN de la chimie, des matières plastiques, de la pharmacie et des biotechnologies belges. Plus que jamais, les innovations de la chimie et des sciences de la vie sont déterminantes pour notre bien-être et l'environnement. De plus, le secteur est indéniablement le moteur de la transition vers une économie circulaire comme l'a souligné la ministre Marghem dans son discours de clôture en déclarant : « La chimie et les sciences de la vie sont un allié pour garantir un avenir durable grâce à ses nombreuses innovations. »


Découvrez le rapport de développement durable complet sur ce lien >