Accueil>Actualités>Retour sur la visite de cinq bâtiments bio-sourcés dans le Hainaut et les Hauts-de-France lors du Tour Bus du 24/04/19

Retour sur la visite de cinq bâtiments bio-sourcés dans le Hainaut et les Hauts-de-France lors du Tour Bus du 24/04/19 RSS Feed

maison du projet

Dans le cadre d'une collaboration entre 3 projets européens Interreg V (REC², Up-Straw et Bâti C2), le cluster Eco-construction et ses partenaires ont organisé le 24 avril dernier une journée de visites de bâtiments bio-sourcés.

Lors de cette journée, les participants ont eu l'opportunité de découvrir cinq bâtiments construits ou rénovés à partir de matériaux bio-sourcés et présentant parfois des techniques surprenantes.



Immeuble à appartements Positive Goal

La journée a débuté à Pont-à-Celles dans le Hainaut, avec la visite d'un immeuble à 6 appartements. Sur place, les participants ont tout d'abord pu découvrir le parking en intérieur d'ilot, réalisé en dalles alvéolaires pavées 100% perméables. Petite originalité : ces dalles sont issues de matériaux recyclés.

Ensuite les participants ont pu visiter l'intérieur de l'immeuble, tout en bénéficiant des explications avisées de l'architecte. La structure porteuse hors-sol a été réalisée en panneaux CLT, tandis que les cloisons intérieures ont été réalisées en blocs de chanvre recouverts d'un enduit à la chaux. Les façades ont étés isolées par l'extérieur au moyen de blocs de chanvre, recouverts par la suite d'un enduit à la chaux.

Nouveau document

Afin que projet réponde aux exigences énergétiques de 2020, outre l'utilisation de matériaux bio-sourcés, le maitre d'ouvrage a fait le choix de placer des panneaux solaires photovoltaïques ainsi qu'une pompe à chaleur à géothermie verticale.

Vert Autre Chose

Le car emmenant les participants s'est ensuite dirigé vers Mouscron. La deuxième visite fut consacrée à la découverte d'un restaurant construit dernièrement. Outre le restaurant, le maitre d'ouvrage a voulu intégrer un magasin d'articles de sport au bâtiment, dans le but d'accueillir un club de marche nordique.

La structure du bâtiment a été réalisée en bois avec une isolation paille. Les participants ont pu profiter de l'ambiance chaleureuse et lumineuse des salles du restaurant et de la belle vue offerte par les larges baies vitrées.

Nouveau documentvert autre

La Maison du Projet de la Lainière    

De l'autre côté de la frontière et à seulement quelques kilomètres de la visite précédente, les participants ont ensuite découvert la Maison du Projet de la Lainière à Roubaix. Ce bâtiment, d'une superficie de 500m2, est le premier à avoir reçu le label « Cradle to Cradle » en France. Ce label certifie que le bâtiment est zéro pollution et 100% recyclable. Par conséquent, le bâtiment a été construit de façon à être extrêmement modulable. C'est ainsi que chaque espace peut accueillir tour à tour une fonction différente et l'ensemble du mobilier est mobile (bureaux, vestiaires, etc). Dans le même ordre d'idée, une salle de réunion gonflable peut être déployée au besoin, tandis que des sous-espaces dédiés aux réunions ou aux expositions peuvent être configurés à l'envie. Encore plus impressionnant : le bâtiment peut être démonté et remonté à l'identique sans laisser aucune trace de son passage.

Outre le fait que les matériaux de construction utilisés soient recyclables, l'eau de pluie est collectée dans d'anciens fûts en chêne et est déversée dans une mare plantée juste à côté du bâtiment. L'aspect énergétique n'a pas été oublié puisque la toiture du bâtiment est dotée de panneaux solaires thermiques couplés à une chaudière à pellets.   

maison projet

Le moulin de Wazemmes

Après le passage par Roubaix, le car a pris la direction de Lille pour y découvrir un bâtiment datant de 1880 et tout juste réhabilité : le moulin de Wazemmes. Outre les travaux de réhabilitation, une extension a également été réalisée. Lors de ces travaux datant de 2014, des bois locaux ont été utilisés pour renforcer la structure existante. Parmi ceux-ci, on peut citer le chêne, le frêne, le hêtre et le peuplier. Le peuplier est lui également à l'honneur sur toutes les structures d'extension. A l'arrière du bâtiment, les participants ont pu découvrir une impressionnante charpente de 7 mètres de portée réalisée en fermettes de chevrons avec assemblage par connecteurs métalliques. Au total, cinq entreprises locales de charpente et menuiserie bois ont été sollicitées pour mener ce projet à bien.

moulin

Groupe scolaire Jules Ferry

Pour clôturer la journée, les participants ont eu l'occasion de visiter le groupe scolaire Jules Ferry à Aulnoy-lez-Valenciennes. Cette dernière visite était placée sous le signe de la rupture. En effet tout au long de la visite, Jean-Luc Collet, l'architecte du projet a présenté différentes techniques qui sortent du cadre dans lequel les architectes se cantonnent habituellement. Parmi ces techniques oubliées ou laissées volontairement de côté, on peut citer les fenêtres pariéto-dynamiques qui chauffent en hiver et refroidissent en été via un cheminement de l'air extérieur vers l'intérieur passant entre trois vitrages simples ou encore la ventilation naturelle activée.

jules ferry

Nous remercions l'ensemble des participants à cette journée.
Voir aussi le compte-rendu de la journée du 9 mai 2019