|

Le Cluster Eco-construction

logo cluster mot-1En quelques mots, découvrez ce qu'est le Cluster et quelle est la définition de l'Eco-construction.

Pour avoir le logo du Cluster Eco-Construction en format vertical téléchargez ici et en format horizontal là.

Le Cluster Eco Construction vous invite à une journée de conférences sur le thème du "Bois&Inertie" le vendredi 20 mars 2015 dans la salle de conférence du grand Hall du Salon Bois&Habitat.

inscrivez vous maintenant!

EcoConstruction_Invitation_Verti_OKJOB_Mailing-INVIT

Programme

bois& inertie prog 1

INSCRIPTIONbois& inertie prog02bois& inertie prog02

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

COMMUNIQUE DE PRESSE: la non-reconduction de la surprime à l'isolation avec des matériaux naturels, une menace pour l'économie de la Wallonie

Depuis plusieurs mois, c'est le silence radio du côté du Gouvernement wallon: le renouvellement de la surprime à l'isolation des bâtiments à l'aide de matériaux naturels n'est toujours pas confirmé. Le Cluster Eco-construction tire la sonnette d'alarme: des entreprises et des emplois wallons ont été créés, et sont aujourd'hui menacés. Pourtant, il s'agit d'une réelle opportunité de renforcer l'économie wallonne.

Depuis plusieurs années, la Wallonie accordait une prime à l'isolation des bâtiments. Ceux qui utilisaient des matériaux naturels bénéficiaient d'une surprime de 3 € au mètre carré. Soit, selon la partie de l'habitation à isoler (murs, sols, toit), de 10 à 30 % de plus que la prime de base. Une aide non-négligeable afin de convaincre les maîtres d'ouvrage, tentés de sauter le pas vers des matériaux plus sains et produits localement, au sein d'entreprises wallonnes.

Or depuis le 1er janvier 2015, les primes Logement et Energie sont suspendues, en attente d'une réforme. Le Gouvernement wallon communiquerait officiellement le nouveau régime de primes à l'occasion du prochain salon Batibouw, mais dans les échos perçus au sein du secteur, aucune trace actuellement de la surprime « matériaux naturels ».

Le Cluster Eco-construction est formel : ne pas renouveler le soutien à l'achat de matériaux d'isolation naturels est incohérent et serait une erreur stratégique en matière économique et environnementale. Ce pour plusieurs raisons :

- Une filière d'avenir à soutenir : en 2012, la Région wallonne, via un appel à projets du Plan Marshall 2.Vert, a permis l'essor en Wallonie de matériaux nouveaux et de systèmes constructifs innovants. Une nouvelle filière au potentiel important est apparue sur le territoire wallon, avec des unités de production d'isolants naturels. On peut citer notamment Isohemp (blocs chanvre-chaux), Chanvreco (chanvre), Belchanvre (matelas isolant chanvre), Biolis (chanvre défibré), Zanzen (laine), Pcim (cellulose), Pailletech (structure bois-paille-argile). Ces entreprises risquent de rencontrer un souci économique majeur si la surprime n'est pas confirmée. Or, ces entreprises doivent être soutenues dans leurs efforts afin de pérenniser leur existence.

- plus de 100 .000 € ont été investis par la Région dans des études : notamment pour aider à mettre sur pied la filière « chanvre ». Stopper la surprime équivaudrait à avoir investi à perte.

- Les matériaux naturels sont pour l'instant plus coûteux que leurs équivalents issus de l'industrie pétrochimique : et malgré leurs nombreuses qualités (santé des habitants, bilan environnemental, produit local), les maîtres d'ouvrage seront moins motivés de débourser davantage, en ces temps de crise économique.

- L'effet boule de neige économique : la matière première provient d'agriculteurs et d'éleveurs wallons. Stopper la surprime, c'est mettre un coup de frein aux revenus de ces professions par ailleurs déjà en difficulté économique.

- Le bilan environnemental positif: ces matériaux sont produits localement, en circuits courts (peu de déplacements), utilisent peu d'énergie pour leur production, sont des puits de carbone importants (le chanvre et la paille captent du CO2 lors de leur croissance). De plus, ils permettent le nettoyage des sols au niveau agricole (chanvre).

- L'aspect international : l'Union Européenne impose la réduction de normes d'émission de gaz à effet de serre. Or, les matériaux d'isolation naturels y contribuent activement.

- L'innovation : Le savoir-faire de nos entreprises est reconnu internationalement. L'Europe impose ces dernières années des normes de construction plus exigeantes au niveau de l'enveloppe du bâtiment ; ne laissons pas la Wallonie passer à côté de l'opportunité d'affirmer sa position de leader en ce domaine.

- Des matériaux sains, un habitat de qualité: la santé des travailleurs et des habitants, et la durée réelle des bâtiments (qualité constructive) sont des points essentiels dont il faut également tenir compte.

Pour toutes ces raisons, le Cluster Eco-construction demande au Gouvernement wallon, et plus particulièrement aux ministres de l'Economie, de l'Energie et de l'Agriculture :

1. D'adopter rapidement une position claire par rapport au soutien de la filière wallonne « matériaux d'isolations naturels » créée en 2012 ;

2. de confirmer la surprime à l'achat de ces matériaux naturels wallons ;

3. d'inciter les consommateurs à orienter leurs choix vers des produits locaux, sains, au bilan environnemental exemplaire, créateurs d'emplois durables et non délocalisables.

contact: Hervé-Jacques Poskin

081 826301

Extranet

Mot de passe perdu ?