Accueil>Actualités>Retour sur le voyage HeatNet à Aberdeen

Retour sur le voyage HeatNet à Aberdeen RSS Feed

aberdeen_4

Ces 20 et 21 septembre, les partenaires du projet européen Interreg HeatNet NWE se sont réunis à Aberdeen pour discuter des nombreuses avancées qu'a connu le projet depuis leur dernière rencontre à Courtrai, en mars 2018.

Les représentants des partenaires-pilotes qui réalisent des investissements en infrastructure se sont succédés pour présenter l'état d'avancement des travaux lors de la première journée de réunion, avant une visite de terrain organisée afin que tous puissent avoir un aperçu concret du projet envisagé par la ville d'Aberdeen.

Focus sur le pilote d'Aberdeen

Le projet d'extension du réseau de chaleur qui dessert actuellement trois bâtiments de 52 logements est chapeauté par Aberdeen Heat and Power. Il s'agit une entreprise limitée par garanties, à but non lucratif, supervisée par le Conseil d'Aberdeen.
Quatre réseaux délivrant de la chaleur à 2350 appartements et 17 bâtiments publics sont déjà exploités à Aberdeen ; l'objectif à long terme est de les interconnecter.

La phase de développement du réseau de chaleur envisagée dans le cadre du projet HeatNet NWE (ovale vert) fait partie d'un projet plus vaste développé dans la zone de la ville dénommée Torry et qui s'étendra sur une surface totale d'environ 1,8km sur 1,2km.

aberdeen_1

Source : Aberdeen Heat and Power

Plusieurs scénarii ont été envisagé dans l'étude de faisabilité qui a été conclue en décembre dernier concernant la partie HeatNet NWE : 1) ne pas installer de réseau de chaleur, 2) créer un réseau de 4ème génération à très basse température (70°aller-30°retour), 3) l'option retenue par l'étude, créer un réseau de 4ème génération « partiel » avec des températures de 70-75° aller et 55-40°retour.

Pourquoi les auteurs de l'étude ne préconisent-t-ils pas d'opérer le réseau à plus basse température ? Pour des raisons économiques : cela couterait trop cher de modifier les installations actuelles qui ont été prévues pour fonctionner à des températures de 80°.
Les auteurs préconisent de profiter un maximum des marges disponibles au niveau des équipements, notamment pour les radiateurs de chauffage existants, ainsi que d'adapter davantage la production de chaleur en fonction de la demande saisonnière.

Trois bâtiments communaux vont être desservis par l'extension du réseau ; la superficie de chaque bâtiment et les consommations annuelles sont reprises en page 7 de l'étude de faisabilité.

aberdeen_2

Un des trois bâtiments concernés par l'extension : Provost Hogg Court

Le réseau sera conçu pour pouvoir supporter un pic de demande de 800kW en hiver grâce aux 6 boilers au gaz existants d'une capacité chacun de 100kW, et avec le support de 2 boilers de 100 kW se trouvant actuellement dans un des bâtiments nouvellement connectés. A moyen terme, la source de gaz sera remplacée par la chaleur produite par un incinérateur de déchets qui sera construit aux environs de la zone Torry concernée par le réseau.
D'autres sources d'énergies renouvelables et de chaleur fatale seront incorporées par la suite.

Les éléments importants du projet à retenir :

  1. Un plan pour la ville,

  2. Une évolution par étape,

  3. Un encrage fourni par la ville.

Evaluation team

L'équipe de l'Université d'Amsterdam a organisé le second jour un atelier de réflexion autour des FROB's (1) : les barrières financières, réglementaires et organisationnelles qui retardent le développement des réseaux de chaleur en Europe du Nord-Ouest.

(1)Financial, Regulatory and Organisational Barriers

Plusieurs outils (bientôt disponibles) ont été conçus afin de permettre aux auteurs de projets de réseaux de chaleur d'identifier ces barrières et les personnes associées, dans le but de déterminer quelle(s) solution(s) mettre en place. Ils permettent également de mettre en évidence des manquements qui pourraient s'avérer problématiques dans le futur (ex. : une catégorie de parties prenantes n'est jamais consultée).

« Pour toute barrière, il y a une solution ! »

aberdeen_3

Outils d'identification des parties prenantes et de compréhension des barrières (University of Amsterdam)

Outre l'étude de faisabilité pour le pilote d'Aberdeen déjà disponible dans la communauté HeatNet sur la plateforme Construction21 Belgique, il vous est possible de revoir le webinaire d'introduction du projet en français et de télécharger les présentations ici (liens en bas de page).

De plus, un document (rédigé en anglais) réalisé par Energy Cities reprenant les recommandations formulées aux décideurs politiques est consultable ici.

aberdeen_4

Partenaires du projet Interreg HeatNet NWE